Décès de J.M. Toquin

Les trois enfants de Monsieur Jean-Marie TOQUIN, professeur d’EPS durant 35 ans
au Lycée Charles de Gaulle de Baden , vous font part de son décès
dans sa
95 ième année.
Il a suivi de près son épouse décédée en octobre dernier.

Ses obsèques auront lieu en Bretagne où il s’était installé il y a 13 ans.

Marie-France, Didier et Thierry Toquin

Pierre Yves Le Borgn’

Cette dernière semaine à Toulouse, le Centre de Droit Européen dirigé par notre ami Marc Blanquet,  a reçu Pierre -Yves Le Borgn’ que nous connaissons bien aussi puisque il a financé notre livre RENCONTRES INOUBLIABLES alors qu’il était Député Européen…

Nous avons eu le plaisir   de l’écouter  nous parler de  “La Cour Européenne des Droits de l’Homme, ses réussites, ses défis…”

Il a parlé  pendant plus d’une heure  devant un auditoire très attentif  composé de professeurs et d’élèves.

Continuer la lecture de Pierre Yves Le Borgn’ 

Montgolfières et vieilles voitures

   La ville de Baden-Baden gourmande toutes les manifestations culturelles, un jeune français y découvrit sa vocation dans les années 1960.  Jean-Marc Culas, appelé du contingent devint au fil des années un créateur et animateur de manifestations…
Bien que disparu de nos jours, la ville de Baden reste et restera marquée par son œuvre.  JPB

Continuer la lecture de Montgolfières et vieilles voitures 

La France à Baden-Baden

1963 La France à Baden-Baden

    Il y a quelques mois nous vous avons distillé un certain nombre d’articles extraits de l’album “Das war das 20 Jahrundert in Baden Baden“ , ils évoquent, entre autres, la présence française à Baden-Baden.

    Dans un premier temps les Français furent hébergés chez des particuliers dont la demeure avait été  réquisitionnée ; Situation inconfortable pour les propriétaires spoliés de leur habitat, et délicate pour les occupants qui se sentaient être des intrus ; Mais globalement cette cohabitation de déroula sans grandes difficultés, permettant même d’établir des liens d’amitiés. Cependant les autorités prirent conscience que cette situation ne pouvait perdurer, dans les années 1952-1953 la décision fut prise de regrouper les Français dans le quartier périphérique de Baden, à Baden Oos où furent construite une véritable ville « française », voici un extrait de cet album :                                                                                                         JPB

Continuer la lecture de La France à Baden-Baden 

Les fables de ma fontaine

Voici un extrait du livre de notre Professeur de Lettres Monsieur Michel Wallon
Il a déjà publié de nombreux ouvrages dont ce livre fort amusant, un jeu ou une
adaptation personnelle des fables de La Fontaine.  
Quel virtuose de la langue française ! Ces fables ont été légèrement renommées et remises au goût du jour de notre époque moderne. Un livre plein d´humour, de tendresse et de sagesse !
Merci Monsieur Wallon 

lire la fable….. Continuer la lecture de Les fables de ma fontaine 

Commentaire sur le 5ème Hussards / Weingarten

André DOMPER  afdomper@yahoo.fr

    Je suis retourné à Weingarten il y a trois jours et j’ ai eu du mal à retrouver la caserne et l’ infirmerie à coté transformées en immeubles de bureau ! Seul le poste de police est resté en place avec un look rénové. J’ y suis resté 16 mois en 1967 et 1970 avec 8 mois passé à l’ infirmerie après mon » diplôme » d’infirmier obtenu à Metz au service de santé.

    La ville a bien changé en 50 ans mais le centre ville est super accueillant et la basilique magnifique…il reste les souvenirs, les manœuvres au Valdahon dans le jura, les marches de nuit, le parcours du combattant verglacé l’ hiver et la fraternité entre les appelés de toutes catégories sociales. On en bavait un peu mais l’ époque était formidable !

Relire l’article ICI

La descente aux enfers

     Voici un extrait d’un livre d’Antoine Vitkine : « Histoire d’un livre », chacun devinera qu’il s’agit de « Mein Kampf ». Un passage a particulièrement attiré mon attention, il nous rappelle que Baden la ville si chère aux Français au 19ème siècle qui inspira nos plus grands auteurs :

    Tout d’abord Musset, Gérard de Nerval, Alexandre Dumas, Eugène Sue, Edmond About, Victor Hugo firent le voyage de Baden qui sembla faire partie du programme romantique ; puis les Directeurs français du Kurhaus, Jacques Bénazet et son fils Oscar convièrent à Baden, tout ce que Paris comptait de littérateurs, d’artistes et de politiciens. 

       À les lire : «  Si le paradis existait sur terre, cela ne pouvait être qu’à Baden-Baden »

   Cependant, cependant… des heures ténébreuses ensevelir la ville dans les années 30.

                                                                                                                                                          JPB Continuer la lecture de La descente aux enfers 

Sous le pont du BABO

     Ce poème, qui dormait au fond d’un tiroir, est un peu ancien. La plupart des personnages que j’y évoque sont retraités. Ou morts !                                                                                                            Michel WALLON

Petit poème nostalgique :  Sous le pont du BABO

(D’après Guillaume Apollinaire : « Sous le pont Mirabeau coule la Seine »)

Complainte d’un ancien FFA resté à Baden-Baden Continuer la lecture de Sous le pont du BABO 

Jacques Higelin « le fougueux »

    Il nous a quittés le 6 Avril à l´âge de 77 ans. 😪

   Né en 1940, Jacques Higelin débute
sa carrière de jeune comédien en 1959
sur le tournage du film « Le bonheur est
pour demain » au côté d´Irène Chabrier.
Il correspondra longuement par courrier
avec elle lorsqu´il partira pour effectuer son
service militaire en Allemagne puis en Algérie.

« Lettres d’amour d’un soldat de vingt ans »
    Résumé… Il y a vingt-cinq ans, Jacques Higelin vécut une de ces histoires d’amour qui ensoleillent à jamais l’existence.
Tout au long de son service militaire, en Allemagne d’abord, en Algérie ensuite, il adressa à une femme restée à Paris des centaines de lettres. Des lettres qui, jour après nuit, disent l’amour, le désespoir, l’attente, la déception, le désarroi, la passion.
Article sur Babelio… 

   Des lettres qui, l’une après l’autre, construisent une 
histoire
singulière en même temps qu’universelle, et mettent en scène un homme amoureux d’une femme autant que de la musique.
    Et puis, vingt-cinq ans plus tard, une femme, cette femme, remet à Jacques Higelin ces Lettres d’amour du soldat de vingt ans qu’il avait été. Elles sont sublimes. Toutes authentiques, elles forment un véritable roman d’amour.

   Dans ce livre, Jacques Higelin évoquera plusieurs fois la « Maison des Jeunes » de Baden-Baden où il aimait passer quelques moments.

Continuer la lecture de Jacques Higelin « le fougueux » 

Les coulisses de l’histoire

  Voici une tragédie peu connue qui  se déroula en Bavière
à Bad-
Reichenhall en 1945. Des  Français volontairement engagés dans la waffen SS se rendirent aux forces américaines qui les remirent aux troupes de la 2ème DB.

    Leur sort fut rapidement scellé, sans procès la douzaine de Français fut immédiatement passée par les armes.                                                                                                             JPB

lire la suite….

 

Baden-Baden et Gérard de Nerval

Le regard d’un poète 

  À l’été 1838, Gérard de Nerval entreprend un voyage en Allemagne. Fervent admirateur de littérature et de poésie allemande, Il a déjà traduit Klopstock, Goethe, Schiller, Burger et publié quelques années plus tôt une anthologie de la poésie allemande.

  Découvrant Baden-Baden pour la première fois, il est instantanément séduit par le caractère champêtre, délicieusement romantique, quasi théâtral de la ville et succombe d’emblée à son charme. Le portrait souriant, plein de fantaisie qu’il nous livre dans les «Sensations d’un voyageur enthousiaste» (1), ainsi qu’il intitulera plus tard les lettres de voyage qu’il adresse à son éditeur et à son ami Alexandre Dumas, brosse un tableau idyllique, sorte de réalité rêvée et poétique de la belle cité thermale dans les premières années de son âge d’or. En voici quelques morceaux choisis :

Continuer la lecture de Baden-Baden et Gérard de Nerval 

Commentaire

Jacqueline COFLER, épouse BELLONI      Je suis une ancienne du lycée CdG (l’ancien gymnasium), de l’ouverture en octobre 1945 à Pâques 1946 en 6eme et interne à la Pension Suss, puis d’octobre 1947 à janvier 1951 de la 4eme à la 1ère C. Je me souviens surtout des professeurs d’allemand, Mr et Mme Bidault. J’aimerais retrouver les noms des autres (éventuellement des photos) qui m’ont beaucoup apporté mais dont seul le visage reste dans mon souvenir.
En 2nde, notre professeur de français nous avait fait rédiger un journal « Entre Nous ».
     Parmi les ‘grands’, J.C. Brialy faisait répéter des pièces de théâtre…
En fin d’année, la distribution des prix, très solennelle, se tenait a la grande Kursaal.

La Maternité Denise Ferrier (1949-1956)

A la suite du commentaire de Sybille de Monplanet nous rappelant l’existence
de la maternité installée sur les hauteurs de Baden, voici quelques informations
très intéressantes :

La maternité Denise Ferrier fut inaugurée le 16 Juin 1949 dans une ancienne
belle demeure sur les hauteurs de Baden-Baden au 30 de la Bernhardstrasse.
L´hôpital Pierre Mourier ayant besoin d´une annexe de maternité spécialisée,
30 lits supplémentaires furent installés dans cette clinique d´accouchement au « Bergschloss » pour accueillir les mamans et leurs nouveaux-nés. 

Le nom de cet établissement fut choisi en mémoire de Denise Ferrier, aspirante ambulancière, décédée au matin du 24 janvier 1945 en Alsace à Richwiller. Elle fut décorée de la Médaille Militaire et par la suite la Croix de Guerre avec palme lui fut décernée.

Continuer la lecture de La Maternité Denise Ferrier (1949-1956) 

Commentaires

Auteur : Michel Geoffroy –  E-mail : mgeoffroy@vtx.ch

     C’est probablement grâce à Mr Toquin que j’ai fait des études. En 1955, les professeurs du lycée n’étaient pas nombreux à encourager un gamin de 6ème en difficulté.  Sans les réconforts de ce professeur d’éducation physique j’aurais certainement abandonné.

Merci                                Relire l’article « Bon anniversaire 2016 »

***

 Jean-François BILLY  –  27 rue de la Chartreuse   – 21200 BEAUNE

Bonsoir,

    « Il n’est jamais trop tard pour bien faire »!

    Je relis actuellement différents courriers de notre association et je me suis arrêté à la « Süsspension »     Relire l’article

Que de souvenirs!

    Ma mère Andrée Billy adjointe d’enseignement en sciences naturelles en 1948/1953 au vieux lycée C.d.G. de Baden-Baden faisait souvent le soir office de répétitrice dès17 heures jusqu’aux environs de 19 heures et pour ma part je m’amusais dans les beaux jardins de cet internat de filles avec un ami de classe (11ème) du petit lycée de Baden-Baden Morange fils de l’intendant du grand lycée C.d.G.

Continuer la lecture de Commentaires 

Le Badischer Hof

   Pour clore la tournée des Grands Ducs de Baden-Baden et mettre fin à notre promenade historique de la ville, voici un aperçu du dernier établissement qui établit sa notoriété dès le 19ème siècle…Le Badischer Hof :

   Sur l’emplacement de l’actuel Badischer Hof s’élevait au XVIIIe siècle un couvent des capucins qui avait eu une existence assez mouvementée.

Continuer la lecture de Le Badischer Hof