Avec Mgr Grégoire :

Quelques instants avec Monseigneur Grégoire :

    Notre Camarade Michel MENDEZ élu récemment premier Évêque des Gaules sous le nom de Grégoire a bien voulu répondre à quelques questions pour nous permettre de le mieux connaître :

FP – Monseigneur, par qui est nommé un évêque orthodoxe ?

C’est une élection par le clergé et le peuple du diocèse. Cette élection doit être confirmée par les autres évêques. Puis l’évêque est alors consacré.

FP – Pourquoi « Grégoire » ?

En hommage à l’Évêque Grégoire de Tours

FP – Quelle est votre territoire ?

Toute l’Europe de l’Ouest francophone

FP – De qui dépendez-vous ?

De la commission des églises orthodoxes occidentales comprenant les commissions des églises Française, Celtique et de Gaule

FP – Quelles sont vos principales attributions et que pouvez-vous décider ?

Les apôtres ont laissé les canons apostoliques, il y en a 85, qui doivent être respectés. Il y a également un Conseil Épiscopal de 6 membres dont je suis le Président. 3 membres sont élus par l’assemblée et 2 sont nommés par l’évêque. Ils sont désignés pour 4 ans.

FP – Quelles sont vos relations avec l’Évêque de Tours et d’une façon plus générale avec l’église catholique romaine ?

Je n’ai pas encore rencontré l’évêque de Tours. Les relations sont celles de personne à personne. Il n’y a aucun lien sur le plan administratif.

FP – Qui peut devenir prêtre ou évêque ?

Seuls les moines peuvent devenir évêque. Les prêtres ne peuvent pas se marier mais en revanche les hommes mariés peuvent devenir prêtres.

FP – Le port de la barbe est-il obligatoire ?
Absolument pas mais c’est une tradition.

FP – Quels sont les attributs d’un évêque ?

La crosse, l’anneau, la mitre et le pallium (sorte de longue étole). La crosse est tournée vers l’avant sur le territoire de la juridiction de l’évêque et vers l’arrière hors de sa juridiction.

FP – Merci, Monseigneur et Cher Camarade pour avoir si amicalement accepté de nous répondre.

Françoise Panterne

Une réflexion au sujet de « Avec Mgr Grégoire : »

  1. Chères et chers camarades,

    La réception de votre carte collective m’a fait un fait un très grand plaisir … Cette année, hélas, mes responsabilités épiscopales m’ont empêché de me joindre à ces festivités annuelles, ludiques et rajeunissantes que sont nos assemblées générales ( le Législateur de 1905 n’avait pas pensé à ça !! ) …

    Je me rattraperai l’an prochain ( c’est promis ! )

    Merci à vous tous Monseigneur Grégoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.