Une anecdote qui vaut son pesant d’or

    Lorsque nous avons été sacrés Champions de France, à Caen le 14 Juillet 1957, les Officiels (peut-être ceux de la Municipalité de Caen) nous ont demandé si nous parlions le Français !

     Cinquante deux ans après, nous avons été reçus, avec tous les honneurs, par la municipalité de Caen, qui a eu la gentillesse de nous offrir, quelques présents… ainsi qu’un dépliant sur cette belle cité : devinez en quelle langue était ce dernier… et bien en Allemand !

Ça ne s’invente pas !

Guy Petitjean

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.