Notre voyage en Forêt Noire

    Comme tous les ans j’avais demandé à Jean-Pierre de nous adresser le D.V.D de notre réunion annuelle. Sitôt reçu, aussitôt visionné : quel régal, quel beau travail, musique adaptée, technique du montage, commentaires toujours aussi justes. Quelle bouffée de plaisir de nous revoir tous, chaque année, certes, un peu moins jeunes, mais toujours potaches et enclins à la plaisanterie.

     Cette année, malheureusement, le voyage a été terni par la terrible nouvelle que nous apprîmes à peine rentrés : Elisabeth nous avait quittés lors d’un effroyable accident de la route sur le chemin du retour.

     Nous l’avions laissée gaie et souriante sur le seuil de notre hôtel en formulant ensemble le projet de nous revoir très vite autour d’un thé ou lors d’un repas à PARLY 2 (centre commercial situé proche de nos domiciles respectifs)

     A Anglet et à Dijon, j’avais longuement parlé avec elle, partageant son immense chagrin de la perte de son fils et le regret de ne pas profiter suffisamment de sa petite fille. Cette année en Forêt Noire, elle nous avait semblé plus sereine et donnait l’impression de commencer à surmonter sa peine. En effet, nous et beaucoup d’entre nous, n’oublierons pas le son de ses fous rires, partagés au fond du car avec ses voisins et ses sœurs.

    Elle va beaucoup nous manquer, mais elle sera toujours présente lors de nos prochaines réunions et nous garderons toujours d’elle le souvenir d’une amie gaie et souriante comme elle l’était lorsque nous nous sommes quittés.

 Hélène Cuenin-Sedes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.