La réunification allemande et le retrait

1991-1999

       La réunification allemande et le retrait progressif des forces françaises

Le système soviétique s’effondre entraînant derrière lui l’éclatement du pacte de Varsovie. Le mur de Berlin est détruit, l’Allemagne réunifiée. La menace venant de l’Est disparaissant, la mission des F.F.A. va évoluer.

      En accord avec le gouvernement fédéral, il est donc décidé que les forces françaises se retireront progressivement. C’est d’abord la 3ème D.B. de la Zone sud qui est dissoute dès 1991. En 1992 c’est le tour de la 5ème D.B. de la Zone centre, enfin à l’été de 1993 les éléments organiques du 2ème Corps d’Armée et son Etat-major cessent d’exister.

      Une page d’histoire semble alors se retourner complètement, une autre grande idée européenne se concrétise en 1989 avec la Brigade Franco-allemande (B.F.A.) où les militaires des deux nations vivent maintenant la coopération au quotidien. Enfin en 1993 est créé l’embryon d’un outil de défense européenne commune, dans l’immédiat Corps franco-allemand, bientôt Corps Européen. La 1er D.B. est désignée pour en constituer la participation française. C’est pourquoi les autorités françaises, en concertation avec leurs homologues allemandes, arrêtent que cette division et les services nécessaires à son fonctionnement demeureront stationnés en Allemagne. Mais pour affirmer le changement fondamental dans la nature du stationnement, les forces françaises deviennent les F.F.S.A. D’ailleurs, le nouvel insigne adopté, tout en traduisant avec le 2ème CA, symbolise bien la nouvelle raison d’être des Forces (couleurs franco-allemandes sur fond étoilé européen).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.