Henri Gayot

 Promenade Historique à  travers Baden-Baden

     Combien parmi nous connaissent les faits marquants qui se sont déroulés dans la ville où nous avons fait une partie de nos études secondaires ? Nous avons retrouvé un document rédigé entre 1946 et 1949, il avait été religieusement conservé par Yvon Pernuid qui me l’a confié et que je remercie. Un recueil magnifiquement réalisé qui nous dévoile le passé de cette ville mythique que beaucoup d’entre-nous méconnaissent.

Avant de publier ces récits, j’ai effectué quelques recherches sur les réalisateurs de cet ouvrage. Je n’ai trouvé aucune trace de l’auteur des textes RAYMOND SEREAU ; par contre j’ai trouvé des informations très interressantes sur l’illustrateur HENRI GAYOT qui a, entre autres, enseigné au lycée Charles de Gaulle à Baden-Baden, un homme immensément courageux au service des Français et de notre liberté. La publication de ces textes est une façon de leur rendre hommage. JPB

 » Henri.Gayot, né en 1904, est professeur de dessin formé au Beaux Arts, et officier de réserve. Il est fait prisonnier en 1940, puis rapatrié sanitaire après avoir simulé des crises d’asthme. En 1942, il entre dans la Résistance, dans le réseau Centurie, puis Honneur et Patrie. Il est arrêté par la Gestapo en 1943 et déporté Nacht und Nebel au camp de Natzweiller en 1944. Il sera évacué à Dachau et libéré le 15 mai 1945.

Il dessine des esquisses de la vie concentrationnaire qu’il réussit à cacher et à emporter . D’après ses esquisses, il réalise ensuite des dessins qu’il fera graver, témoignage important pour le devoir de mémoire.

Au bout de quelques mois seulement il peut envisager de réintégrer le corps enseignant. Il acceptera un poste de professeur au lycée Charles de Gaulle, de Baden-Baden en Allemagne.

Parallèlement, il siégera comme juge suppléant au tribunal de guerre de Rastadt, où seront jugés certains des crimes contre l’humanité commis lors de la Seconde Guerre mondiale. Il participe aussi à la recherche d’œuvres d’art réquisitionnées par les Nazis. En 1949, il quitte l’Allemagne… »

Pour approfondir, consultez sa biographie : Cliquez ICI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.