Le coup d’oeil d’Huguette

     Tout d’abord un grand merci pour cette carte collective qui m’a fait bien plaisir, regrettant toutefois, de ne pas avoir été des vôtres, ne serait-ce qu’une journée. Si vous avez passé un agréable séjour, entourés d’amitié chaleureuse, c’est un bon souvenir à garder précieusement.

      En ce qui concerne l’émission « Un jour un destin » concernant Jean-Claude Brialy, j’ai communiqué mes impressions à François Roche qui a participé à l’élaboration de la séquence.

    J’ai trouvé que Laurent Delahousse avait fait une émission très noire, j’ai regretté qu’on n’évoque pas du tout la période du Lycée de Baden-Baden, où c’est vraiment là, qu’a commencé sa carrière theâtrale dans la petite troupe d’amateurs qu’avaient montée nos professeurs de français Mrs  BRINGER et ROUEDE, dans le rôle de TOPAZE Jean-Claude était très à l’aise… François Roche et Alain Thomas fasaient partie de cette troupe.

     Il me semble qu’à cette époque, malgré la rigueur de son père, Jean-Claude était heureux, heureux de vivre, déterminé à faire le « saltimbanque ». Dans notre classe de première, il faisait toujours le pître pour nous épater… Jacques et Claude NARDIN qui étaient ses amis proches, auraient pu en témoigner s’ils avaient été encore sur terre , au moment de l’enregistrement.

    Alors pour un « mal aimé », il a tout de même eu une vie dorée que beaucoup de jeunes qui avaient autant de talent, n’ont pas réussi à réaliser !

    J’ai eu l’occasion de revoir Jean-Claude acteur, à Nancy quand il était venu au Théâtre, j’avais eu la possibilité d’aller le voir à l’entracte dans sa loge avec maman qui l’avait connu adolescent, il nous avait très bien reçues, en déplorant, toutefois que nous allions, lui et moi, avoir bientôt 50 ans… tu vois que cela ne date pas d’hier !

 Bonne journée     

                                                                                              Huguette Royer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.