la grippe asiatique

   « Ils ne mourraient pas tous mais tous étaient frappés »   Vous souvenez-vous de la grippe asiatique dans notre lycée Charles de Gaulle l’hiver 57-58 ?   La grippe s’était installée petit à petit… mine de rien ! Pas grave… une grippe ! Bof…  

Mais les choses devinrent inquiétantes quand on vit que finalement tout le monde l’avait !

   Et surtout que le virus venait d’Asie, faisait des ravages dans plusieurs pays et que l’on ne savait pas comment le combattre.

   Les classes se vidaient… Il y avait plein de places vides dans le cours de Monsieur Dartenuc, ce qui était bien inhabituel… les dortoirs aussi… au réfectoire de plus en plus de places vides…

   Même les professeurs étaient atteints, je revois notre cher Monsieur Waechter éternuant et déployant un grand mouchoir parfumé à la lavande avant de se moucher bruyamment !

   Dans les services… de même ! Bientôt on apprit que non seulement l’Infirmerie était saturée mais… bientôt il n’y eut plus d’infirmières valides… Je ne sais qui décida de fermer le lycée une semaine, et qui demanda à nos parents de venir récupérer les derniers élèves encore debout. Mon père obtempéra et eut la surprise de me trouver en pleine forme ! Il s’étonna de ma belle santé et je lui expliquai que j’avais trouvé la parade pour ne pas attraper la grippe : chaque soir avant d’aller au lit, une grande et très chaude douche ! Pourquoi m’étais-je mis cette idée en tête ? Qui d’ailleurs réussissait très bien ! J’ébouillantais le virus en quelque sorte !

    Je passais donc une très bonne semaine à Landau en famille chantonnant, regardant la TV, travaillotant aussi…

    Puis le lycée ouvrit ses portes à nouveau ! Fit le plein… notre vie habituelle reprit… tout le monde en pleine forme… la joie de retrouver nos chers camarades et professeurs!

      Et c’est alors que l’élève Barale Yvette fut, elle aussi, atteinte et malade à mourir, comme je le crus sur le moment tant j’étais mal et souffrais de partout !

      Mon père revint me chercher : heureusement il eut pitié de moi et ne se moqua pas de ma technique de combat anti-grippal…

      Je me méfie toujours depuis ce temps là de… l’ASIE !

   LOL !       

                                                                                              Yvette Isaac / Barale

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.