Place du Général de Gaulle à Baden

     Pour nous les anciens du lycée français de Baden-Baden, le nom de Charles de Gaulle est essentiellement attaché à celui de notre lycée et nous en avons toujours manifesté une certaine fierté… mais le personnage, à plusieurs reprises, a joué un rôle majeur à Baden, que ce soit sur le plan des relations franco-allemandes ou sur le plan de la politique intérieure de la France.

    On ne peut y penser sans rappeler l’estime réciproque du Général de Gaulle et du Chancelier Konrad Adenauer. Souvenez du 14 septembre 1958, lorsque le Chancelier Adenauer se rendit à Colombey les Deux Églises, sur invitation personnelle du Général. Une entrevue qui scella l’amitié entre les deux hommes. A noter que le chancelier a été le seul homme d’état à avoir passé une nuit à la Boisserie.

    Rappelons deux rendez-vous de la plus haute importance à Baden qui changèrent le cours de l’histoire.

    Le 15 février 1962, le Général de Gaulle se rendit à Baden-Baden pour y rencontrer, à l’hôtel Brenner, le chancelier Konrad Adenauer, et confirmer ce désir d’entente franco-allemande. Les racines de l’entente franco-allemande s’ancraient définitivement dans l’esprit de nos deux peuples.

    Il s’en suivit le 22 janvier 1963, la signature entre le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer d’un traité de coopération destiné à sceller la réconciliation entre la France et la République Fédérale Allemande, dit « Traité de l’Elysée ». Dans une « déclaration commune » accompagnant le traité, ils réaffirment  leur conviction que la réconciliation du peuple allemand et du peuple français, mettant fin à une rivalité séculaire, constitue un événement historique qui transforme profondément les relations entre les deux peuples »

    Un autre rendez-vous de la plus haute importance, Le 29 Mai 68, le Général de Gaulle se rendit à Baden-Baden pour l’entrevue secrète avec le Général Massu, au Jagdhaus à quelques centaines de mètres du lycée.

    Aujourd’hui la municipalité de Baden-Baden, consciente du rôle déterminant de Charles de Gaulle dans la construction de l’entente franco-allemande, a voté le principe de donner son nom à une place de la ville.

    Où sera-t-elle ? Le conseil municipal a retenu un lieu au sein même du centre névralgique de la vie des Français résidant aux FFA. Un lieu que chacun d’entre nous connaît ou dont il a entendu parler. Ce sera la place située au pied du BABO, le « Bâtiment Administratif de Baden-Oos », ce bâtiment est désormais classé monument historique, sa particularité est d’avoir été le premier immeuble construit sur pilotis en Allemagne.

    Bénissons cette initiative de la ville de Baden, reconnaissante à ces deux hommes d’exception qui ont su construire sur un champ de ruines. L’arrivée des Français en 1945 qui ne se présentait pas sous les meilleurs hospices et cependant quelle joie, quel sentiment de plénitude, de pouvoir enfin profiter de cette paix et quel bel héritage pour les générations à venir…

Lire l’article de presse

JPB

 

.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.