Notre réunion en Dordogne

    Septembre 2015, la Dordogne sous le soleil. Notre réunion annuelle traditionnelle coïncide avec la période des vendanges de cette magnifique et séduisante région du Périgord.    Tout commence à la fraîche, par une belle ballade en gabarre à Bergerac, sur la Dordogne précisément, pas un souffle de vent, le fleuve est un calme et paisible miroir.

     Cette mise en train matinale accomplie, le bus nous conduit au village médiéval de Cadouin et son abbaye remarquable. Neuf cents ans, cette année ! La vieille dame possède encore de beaux atours. Le cloître, superbe, est un ravissement pour les amateurs de sculptures et de belles pierres que rehausse, ici, la belle couleur blonde de la pierre de pays. Interdit d’accès par la dure loi des hommes, Twist, notre mascotte, l’attachant schnauzer de nos amis Alice et Yvon Pernuid, reste sagement à l’extérieur avec sa nounou à prendre son mal en patience… La partie de campagne se poursuit avec la visite de l’impressionnant château de Biron, ensemble exceptionnel d’architecture féodale et renaissance juxtaposées, condensé de styles et d’époques variés, qui domine le paysage environnant de sa masse imposante.
     Retour et nuit de repos bien méritée au Manoir du Grand Vignoble avant de reprendre, dès le lendemain, notre périple vers Rouffignac, puis Sarlat. Rouffignac, admirable musée du fond des âges, flash-back sur nos lointains ancêtres, artistes hors pairs qui, au plus profond de leur immense et obscure caverne, nous émerveillent par le trait expressif et saisissant de leurs dessins. Mammouths, chevaux et bouquetins s’entremêlent sur les parois. Revenus à la clarté du jour, Twist nous attend, impatient de revoir ses maîtres et d’aller goûter avec nous un après-midi de flânerie à Sarlat.
     Sarlat, enfin ! Ville d’art et d’histoire avec ses beaux hôtels particuliers, ses maisons renaissance aux façades de pierre ocre, mais aussi nom magique de la gastronomie périgourdine. Tout ici se conjugue en foie gras, en magrets, en cèpes ou en truffes… Tant de bonnes choses à éveiller les papilles du moins gourmand des visiteurs !
     Le troisième et dernier jour de notre voyage nous mène à Périgueux, capitale régionale, où nous découvrons avec la cathédrale Saint-Front et son étonnante architecture byzantine, le dédale des ruelles de la vieille ville, les beaux hôtels particuliers et les maisons de maître de cette attachante cité. Quelques pas encore et nous voici à Brantôme, cadre de verdure magnifique pour cette abbaye ancrée à la falaise qui la surplombe et ses étonnantes salles .
 Robert Popille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.