Un après-midi de légendes

Dans notre livre « Rencontres Inoubliables » vous pouvez lire :

     » … Moments de bonheur, de nostalgie. Chaque fois que je déambulais dans le promenoir de la Trinkhalle, parmi les impressionnantes colonnes corinthiennes, je restais pensif devant les tableaux muraux réalisés par Jakob Götzenberger et dont les thèmes étaient puisés dans la mythologie allemande. Les Allemands sont friands de légendes, toutes plus impressionnantes les unes que les autres, il y aurait de quoi rédiger une encyclopédie, une tâche titanesque. Mais quelle était l’inspiration pour ces tableaux de la Trinkhalle ? Chaque tableau est bien nommé, mais derrière ce nom que se cache-t-il ?C’était alors un mystère ! »

    Le voile fut levé par Günther  Klumpfer qui en 1993, publia un livre détaillant ces légendes. Le 15 décembre 2015 à l’occasion de la sixième réédition de son ouvrage, une matinée « Lyrik und Musik… » fut organisée sous l’égide de l’Association franco-allemande de Baden-Baden dans l’église « Spitalkirche » face aux thermes de Caracala à Baden.

    Tout d’abord G.Klümper rendit hommage à l’architecte Heinrich Hübsch concepteur de la trinkhalle et à l’artiste Jacob Göttzengerger peintre des 14 fresques. Le compositeur et musicien Ricardo Correa accompagna musicalement cette prestation.

    Sept tableaux furent choisis pour illustrer la présentation.

    La nymphe du Wildsee, un jeune pâtre attiré sur la rive du lac par le son ensorcelant de la harpe et le chant mélodieux de la nixe, succomba à la tentation et se trouva englouti dans les eaux du lac.

    L’ancien Burg d’Eberstein était assiégé sans succès depuis trois ans par l’Empereur Otto 1er; pour arriver à ses fins il imagina une ruse en invitant ses adversaires à participer un tournoi à Spire. Mais sa fille Edeltraut dévoila le complot au Comte Eberhard et sauva ainsi le château… sans compter sur la légende du Burg Windeck, celle des rochers, celle du Mumulsee… et les autres que vous pouvez trouver, traduites en Français par Madeleine Klümper-Lefebvre aux éditions AQUENSIS.

    Cet après-midi fut une lueur d’espoir en ce weekend  tristement assombri par les attentats du 13 novembre à  Paris… l’assemblée tomba sous le charme de la musique de Ricardo Correa et des récit de Günther Klümper… Les invités n’oublièrent pas de manifester leur solidarité avec la France par une minute de silence particulièrement émouvante… instant de réconfort pour nous tous !

Merci à vous chers amis d’Outre-Rhin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.