Tout était en ruine

     Dernièrement nous vous avions informé de la parution de « Destins croisés » de Madeleine Klümper (relire). Aujourd’hui, Günther nous annonce la publication du quatrième volume, « In Trümmern studieren », de son autobiographie.

     Vous aviez déjà rencontré Günther Klümper lors d’un après-midi de légende (relire). Au delà de son attachement à la culture  allemande  et à la ville de Baden-Baden, où il réside, Günther a été profondément marqué par son adolescence. Dès 1933,  il adhéra à la reconquête morale de l’Allemagne, convaincu que c’était la voix sacrée… la seule issue possible !  Aucune autre perspective ne lui apparut…

La guerre éclata, en bon patriote il prit naturellement les armes. Mais la guerre est  un jeu de hasard extrêmement dangereux. Il fut envoyé sur le front russe où son idéalisme fut englouti. Déstabilisé, révolté, il prit le contrepied de son engagement et devint un grand pacifiste prêchant la paix auprès des jeunes.                                                                                                                                                                                                                                                             JPB 

    Voici ce que Günther Klümper  nous dit du dernier volume de son tétraptyque :

    « La guerre était terminée, les armes s’étaient enfin tues après tant d’interminables années. Pour beaucoup c’était un nouveau début, la possibilité qui leur était offerte de prendre conscience de ce qu’ils estimaient avoir de la valeur.

   Dans ce 4e volume de son autobiographie, autobiographie qui englobe les années 1933 à 1952, l’auteur Günther F.Klümper, qui vit à Baden-Baden, se souvient de ses études universitaires après la 2e Guerre mondiale et de ses premiers voyages à travers l’Europe enfin pacifiée. Il fait la connaissance de celle qui deviendra sa femme et s’ouvre joyeusement et avec optimisme aux possibilités que lui réserve cette vie en liberté qu’il voit à présent s’ouvrir devant lui. »

    Pour mieux percevoir l’esprit de son œuvre littéraire cliquez ICI

Vous pouvez commander son œuvre en adressant ce bon à AQUENSIS Baden ou en allant sur le site : ICI 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.