La relève est arrivée !

     Suite au retrait des FFA en 1999, la ville de Baden-Baden s’est trouvée à la tête d’un important parc de logements inoccupés. Mais qu’est devenue

« La ville française au bord de l’Oos »

évoquée dans un récent article ?  RELIRE l’article

    Le quotidien « Badisches  Tagblatt Baden-Baden »  publia, en 2015,  les témoignages de quelques nouveaux habitants, confirmant la réussite de sa réhabilitation.

« La relève dynamise le quartier »

« Habiter et travailler dans la cité : la parole est aux familles, aux étudiants et à Madame la Maire. »

Baden-Baden 2015

Comment vivre et habiter dans la cité ?

Nous avons interrogé des gens du quartier et reçu des réponses très différentes.

     Michael Hofmann : fait partie des premiers habitants du quartier « Paris », il y réside avec sa famille dans le chemin Zola depuis 2005, Il apprécie, avant tout, le calme, le peu de circulation, la proximité de l’autoroute, de la ville, et du centre culturel. De plus l’arrêt de bus récemment installé place de Paris permet à son fils Yannis, douze ans, un trajet, en toute quiétude, jusqu’à son école professionnelle à Iffezheim. Absolument « super » s’écrie l’habitant de la cité, l’ambiance avec les voisins, avec lesquels on aime, de temps en temps, tenir de petites conversations dans la rue. Par contre, bien que faisant lui-même parti de la Société Musicale de l’Oos, M. Hofmann estime que pour beaucoup de nouveaux arrivants, la vie associative à Oos reste encore un vrai désert et il souhaite, face à cette situation, un meilleur « vivre ensemble ».

    Waldemar Minor vit avec sa famille depuis bientôt deux ans dans la cité Bretagne, dernier endroit encore en cours d’aménagement. Ce chauffeur de taxi indépendant réside en Allemagne depuis vingt trois ans. Il habitait au paravent Balge, puis dans la Breisgaustraße. Il a toujours été impressionné par le développement de la cité et se réjouit d’avoir profité de cette occasion pour occuper une maison individuelle dans la Karlsbader straße. Nous nous sentons bien dans cet endroit calme, avec un voisinage sympathique et nous trouvons pratique la proximité des centres commerciaux déclare W.Minor. De même, les deux enfants, Dennis (7 mois) et Daniel (9 ans) qui fréquente l’école élémentaire de la cité, profitent de cette infrastructure.

     Eduard Weimer originaire de Constance, suit depuis deux ans à l’Euraka, une formation sur trois années de spécialiste en organisation à l’école Louis Lepoix. À cause des cours, en alternance sur deux semaines, ce stagiaire âgé de 25 ans, s’est installé dans un appartement en colocation dans la Breisgaustraße. Tout se passe bien avec les colocataires dit-il, il se félicite de la qualité des rénovations et du bon entretien des appartements par les prédécesseurs. De même, les installations pour les études ne laissent rien à désirer. Surtout en été, on peut s’arrêter sur le campus et se détendre en jouant au tennis de table ou en pratiquant d’autres activités intéressantes, le soir venu, rendre visite au « F2-Lounge-Bar », à côté du nouveau cinéma, il mérite bien une visite du fait de prix très attractifs pour les étudiants.

     Depuis juin 2014, Margret Mergen, Maire de Baden-Baden, compte parmi les habitants de la cité. Elle considère que c’est une chance d’avoir pu s’installer dans son nouveau foyer dans le « Pariser Ring », juste quelques jours avant de prendre sa fonction à la mairie. La cité lui plaît particulièrement, comme étant un quartier à part entière de la ville, jeune et dynamique, avec des communautés aussi diverses que nouvelles, de nombreux enfants, d’où un espace de jeux très fréquenté, avec sa tour Eiffel miniature. De sa maison, en plus de la vue sur la plaine du Rhin, elle profite également de l’air pur. Elle apprécie également la facilité des liaisons routières : En effet son mari fait quotidiennement le trajet aller-retour avec Stuttgart, il se trouve en peu de temps à la gare, elle-même, lorsque le temps le permet, elle aime rejoindre la mairie à vélo.

     Pour Anémone Bippes, Présidente des parents d’élèves de l’école élémentaire de l’Oos, il apparait sans conteste, que la cité s’est développée comme l’un des quartiers les plus attractifs de Baden-Baden. Les courtes distances vers toutes les installations et les excellentes liaisons en amont et en aval de la vallée de l’Oos sont particulièrement attractives pour les familles. Selon A. Bippes qui réside « Chemin Voltaire » avec son mari et ses trois filles, les facilités scolaires, l’accès aux terrains de jeux et beaucoup d’autres réalisations sont de bons niveaux. Grâce à cette reconversion, réussie dans peu d’autres villes, nous ne pouvons pas nous imaginer un meilleur endroit pour habiter. Mes beaux-parents, qui habitent au « Jalta-Ring » sont du même avis, déclare Madame Bippes, qui espère encore une amélioration pour les piétons et les cyclistes après l’aménagement de la Schartzwald Straße.

Traduction JC Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.