Achern d’aujourd’hui

    Je vous ai déjà parlé d’Achern-Illenau dans l’article “La folie des hommes“ (Relire). Cette ville, dans la ville d’Achern, abrita un hôpital psychiatrique de renommée internationale de 1842 à 1941, date à laquelle les 300 patients furent exterminés dans le cadre de l’opération T4 mandatée par Hitler ; les dossiers des malades sont conservés aux archives du Land de Baden-Württemberg à Freiburg.

    Illenau fût alors reconverti en « Lebensborn » et en centre de formation pour la jeunesse hitlérienne.

    En janvier 1945 durant la bataille d’Alsace et la réduction de la poche de Colmar, le P.C. allemand du général Von Mauer était installé à Achern… Plus précisément à Illenau.

    Lors de la prise d’Achern par la 1ère Armée Française ; Illenau servit provisoirement de centre de regroupement pour les travailleurs du STO “Service du Travail Obligatoire“, avant qu’ils ne soient rapatriés vers la France.

    Dès Le 1er mai 1946, l’École Interarmes de Perfectionnement d’Officiers installa à Illenau qui prit alors le nom de « Quartier Turenne » et le garda jusqu’au 31 août 1994. Cette période fut développée dans l’article “Une page d’histoire“ extraite de la Revue des T.O.A. 1946. (Relire)

    Mais qu’est devenu cet immense complexe une fois libéré par l’armée française ?

    Voici quelques explications glanées dans un article publié dans la presse régionale en 2012.

    Le 18 mars 1999, après le départ des troupes françaises, la Commune d’Achern acheta le terrain pour trois millions de marks.

    Un comité de défense “ Zukunft der Illenau entstand“ (“Un avenir pour Illenau“) vit le jour pour aider la commune à préserver ce site et en tirer le meilleur parti.

    Deux chemins furent inaugurés, en août 2002 “Le chemin du souvenir“ et en mai 2005 le chemin Hansjakob, écrivain du Pays de Bade.

    L’infrastructure de cet immense complexe était alors disponible. Terrains, logements, locaux techniques, administratifs, casernements…

    En 2007, un agent immobilier racheta l’aile nord et fit construire une cinquantaine d’appartements.

    La ferme pédagogique du centre psychiatrique fut restaurée par des particuliers et en mars 2008 s’y installèrent les “Ateliers d’Illenau“ consacrés à l’art, l’artisanat et la technologie.

    À la fin de l’année 2009, la discothèque “Why not“ communément appelée  « La Psychiatrie », rappelant sa vocation d’autrefois, s’installa à la place des anciennes cuisines.

    Les services techniques de la ville s’installèrent dans les anciens bâtiments de direction.

    En mars 2010 le reste de l’administration municipale s’installa dans la partie restée libre du complexe.

    Les immeubles furent détruits seules les maisons dites de ville furent préservées et de nouvelles constructions virent le jour pour donner à cet ensemble un aspect pavillonnaire.

    Ceux qui ont participé à notre séjour 2012 en Forêt Noire, souvenez vous ! nous avions fait une rapide visite de ce site et je vous l’avais commenté au micro.

Jean-Pierre Bénaut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.