Mon beau miroir

    Je crois me  souvenir , mais sans certitude, du nom de notre camarade  qui m’avait adressé cette anecdote, il y a déjà bien longtemps… Mais pour ne pas commettre  d’impair, je vous la livre sous couvert  de l’anonymat.

    Vous êtes-vous déjà senti coupable de regarder les gens de votre âge et de penser «je ne peux pas paraître aussi vieille » ? Alors, vous allez adorer celle-ci :

   J’étais assise dans la salle d’attente pour mon premier rendez-vous avec un nouveau dentiste, quand j’ai remarqué que son diplôme était accroché sur le mur. Il y était inscrit son nom, et je me suis soudain remémorée un grand brun portant ce même nom. Il était dans ma classe de lycée quelque 50 ans auparavant, et je me demandais si cela pouvait être le même garçon pour qui j’avais craqué à l’époque !

Quand je suis entrée dans la salle de soins, j’ai immédiatement écarté cette pensée de mon esprit. Cet homme bedonnant, grisonnant, dégarni et le visage marqué de profondes rides était bien trop vieux pour avoir été mon amour secret, quoique ?  

       Après qu’il eût examiné ma dent, je lui ai demandé s’il était allé au lycée Charles de Gaulle… «Oui», m’a-t-il répondu

    «Quand avez-vous été diplômé ?», ai-je demandé.

     «En 1959. Pourquoi cette question? », répondit-il.

«Eh bien vous étiez dans ma classe», me suis-je exclamée !

     Et alors cet affreux vieux petit crétin  m’a demandé :

« Vous étiez prof de quoi  » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.