Hôtel de L’Europe

        Suite à la première guerre mondiale, la ville de Baden-Baden entama un repli identitaire, les hôtels aux noms prestigieux qui avaient accueilli le gotha européen, et les grands  artistes du 19ème siècle furent rebaptisés : « l’hôtel d’Angleterre » devint « l’hôtel  Atlantic », « l’hôtel de France » fut rebaptisé « Frankfurter Hof », le « Ville de Paris »  et le « Cour de Russie »…  disparurent, cette germanisation se poursuivit jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale. Heureusement l’un d’entre-eux affiche toujours fièrement son appartenance, « l’Hôtel de l’Europe ».

l’Hôtel de l’Europe se dresse face au Kurhaus. Commencé vers 1835, celui-ci eut d’abord des proportions modestes, mais il s’agrandit rapidement, surtout lorsque la Trinkhalle fut construite et attira des curistes de ce côté ! Il forma bientôt un ensemble imposant.

     L’hôtel de l’Europe fut le rendez-vous de l’aristocratie russe. Le Chancelier Gortschakow, qui fut un des “grands“ de ce temps, y résida plusieurs fois et il est vraisemblable, qu’au cours d’un séjour qu’il fit après 1871, il y prépara l’alliance franco-russe qui demeura , jusqu’en 1917, le pivot de notre politique étrangère.

     Le propriétaire de l’hôtel de l’Europe ; Otto Kah, était à la fois un artiste et un mécène ; aussi se plut-il à avoir parmi sa clientèle des musiciens, des chanteuses et des danseuses parmi lesquels on peut citer Liszt, Rossini, Eleanora Duse et Isadora Duncan.

 (Promenade Historique à travers Baden-Baden de Raymond Sereau et Henri Gayot )
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.