Une tâche de l’histoire

    Nous avons vu avec quelle rapidité la ville de Baden-Baden engagea la « germanisation » des enseignes hôtelières dès la fin du 18ème siècle… l’après dernière guerre mondiale a été beaucoup plus lente pour gommer les noms des dignitaires nazis. En voici un exemple flagrant à Baden-Baden,

 

      Un article paru en le 8 mai 1995 dans le quotidien « Libération »,  50 ans jour pour jour , après la fin du conflit nous révèle  qu’il n »est pas facile de refaire l’histoire ».   LIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.