Présentation séjour en Normandie 2019

Destination Granville Terre & Mer
du jeudi 19 au dimanche 22 septembre 2019

1er jour : Arrivée à Granville
Arrivée à Granville le jeudi 19 septembre 2019 à l’hôtel Mercure “Grand Large” à partir de 16 heures. Situé au cœur de la haute ville, l’hôtel bénéficie d’une vue imprenable sur la baie face aux îles Chausey et aux îles anglo-normandes
Élégante station balnéaire dans la baie du Mont-Saint-Michel, Granville possède un patrimoine et une architecture d’une qualité exceptionnelle. Fortifiée par les Anglais au XVème siècle, la ville conserve, dans sa partie haute ceinturée de remparts, les traces de son passé militaire et religieux. Maisons de caractère et hôtels pittoresques des XVI et XVIII siècles jalonnent le parcours du visiteur. Port d’attache naturel des îles Chausey et des îles anglo-normandes de Jersey, Guernesey et Serq, ses belles plages de sable en font une destination touristique très séduisante.  

2ème jour : de Granville au Nez de Jobourg
Le Jardin Botanique de Vauville

Créé en 1947, le Jardin abrite plus de 500 espèces végétales de l’hémisphère austral et entoure le château de Vauville d’une ambiance subtropicale hors du commun. Constitué d’arbres et d’arbustes au feuillage persistant, il forme un jardin permanent tout au long des saisons. Malgré un site venté, le Jardin de Vauville abrite avec bonheur de nombreuses espèces du monde entier, protégées par les végétaux les plus robustes associés en masse pour créer des haies brise-vent. L’adoucissement du climat dû au Gulf Stream tout au long de l’année, permet l’acclimatation de plantes exotiques, inhabituelles en Normandie.

Le Nez de Jobourg
Dans le décor fantastique du cap de la Hague, à 128 mètres au-dessus de la mer, s’élance le Nez de Jobourg. La vue s’étend jusqu’au cap de Flamanville et, à l’horizon, vers l’île anglo-normande d’Aurigny. Que brille le soleil, qu’il pleuve ou qu’il vente, le spectacle est une vraie rencontre avec la puissance des éléments et la beauté de la nature. Les paysages dessinés par les vents et les vagues vont de dunes en falaises et de landes en plages de galets. Ce cadre vertigineux cache les grottes du Lion, de la petite et de la grande Église aux pieds desquelles nombre de navires sont venus s’échouer jadis. Le village de Jobourg se dissimule plus haut, au fond des vallées. Les hameaux, les anciennes étables, le four à pain, les fontaines ou les vieilles maisons aux toits d’ardoise bleue semblent figer le temps. Selon la saison, le Nez de Jobourg s’habille du jaune des ajoncs au printemps, du violet des bruyères en été et du roux des fougères à l’automne.

Le Château de Pirou
Bâti au XII
ème siècle sur un îlot artificiel entouré de trois douves et de cinq portes fortifiées, le château de Pirou, doté de hauts remparts, est l’un des plus anciens châteaux forts normands.
La très vieille légende des oies de Pirou évoque la métamorphose des occupants du château en oies face aux assaillants venus de Scandinavie. Le château ayant été pillé, puis brûlé, les oies reviennent chaque année dans l’espoir de retrouver le grimoire qui leur permettrait de reprendre forme humaine…
La Tapisserie de Pirou, réalisée entre 1976 et 1992 par la brodeuse Thérèse Ozenne, raconte l’épopée des Normands, en particulier celle des frères Hauteville originaires du Cotentin, en Italie méridionale.


3ème jour : Embarquement pour les îles Chausey
Chausey est considéré comme le quartier insulaire de Granville avec ses 365 îlots à marée basse, une cinquantaine à marée haute. Seule la grande île est habitée par des pêcheurs. C’est dans ses carrières de granit qu’ont été taillées les pierres du Mont-Saint-Michel. Depuis la nuit des temps, Chausey est un point de convergence des bateaux dans un chenal naturel appelé « Sound », un nom d’origine viking.
On ne sait si ces marins avaient apprivoisé les pièges de ces îles, mais on ne compte pas les rochers baptisés du nom des bateaux naufragés à proximité de l’archipel. Chausey est aussi une réserve classée servant de refuge aux oiseaux marins.


4ème jour : Le Musée Christian Dior et Départ
Ancienne propriété familiale du célèbre couturier né à Granville, le musée Christian Dior est un lieu de mémoire dédié à l’œuvre du grand couturier, de son enfance à Granville jusqu’au succès mondial de sa maison de couture. La villa « Les Rhumbs » située dans un remarquable jardin d’inspiration Belle Époque dominant la mer, face à l’archipel des îles Chausey, expose les collections haute-couture du maître et de ses successeurs. Aménagé entre 1906 et 1930 par Madeleine Dior et son fils Christian, il fut une source d’inspiration majeure pour le couturier.

Fin de notre séjour et séparation après notre repas au restaurant
“Au marquis de Tombelaine” à Champeaux.

Télécharger le fichier en « pdf » ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.