Le coup d’oeil d’un participant actif

 

    Deux années de recherche et de travail pour créer un livre. Un livre qui n’aurait jamais vu le jour sans cette mémorable rencontre avec Madeleine Klümper-Lefebvre le 29 septembre 2012, le temps d’un déjeuner au cours duquel nous avons fait ce pari osé  « d’oser ».

  « … le but était de mettre en exergue les sentiments de l’occupant français vis-à-vis de la population allemande et la perception que les Allemands avaient de nous. Une étude très intéressante dans laquelle l’on perçoit l’évolution des mentalités. Nous autres jeunes, étions en Allemagne à contrecœur, le passif était très lourd entre nos deux peuples, nous étions imbibés des propos haineux et revanchards de l’entourage, grands-parents, grands-oncles, parents… la décou­verte fut surpre­nante pour beaucoup d’entre nous, la rancœur fit place au respect, la méfiance à l’amitié. Nous participions modestement à la genèse de cette Europe d’aujourd’hui. »

    Trente huit personnes, françaises et allemandes se sont donné la main pour construire ces souvenirs.  Il en a fallu du temps avant que les textes fleurissent sur le papier, nous les avons moissonnés un à un et Madeleine Klümper les a harmonieusement disposés en un superbe bouquet de

“Rencontres inoubliables“

    Puis  nous avons bénéficié de l’aide inestimable du député Pierre Yves Le Borgn’, député français représentant les Français à l’étranger, ce qui nous a permis de  publier ces textes.

   Pour couronner ce long parcours, le Cercle Franco-Allemand de Baden-Baden organisa le 8 novembre 2014 une présentation du livre au « Kurpark-Residenz Bellevue » à Baden-Baden en présence de nombreuses personnalités allemandes et françaises. Cette organisation a été remarquable et je tiens à remercier publiquement Monsieur Heinrich Niederer Président du Cercle franco-allemand au nom de tous ceux qui ont travaillé sur ce projet, et un grand merci à tous ceux qui sont venus rendre hommage à notre travail, qu’ils soient venus d’Allemagne ou de l’autre bout de la France, membres de de la deutsch Französische Gesellschaft de Baden-Baden, anciens élèves du Lycée Charles de Gaulle….

 

  Le cadre de cette réunion étant planté, je reviendrai très prochainement sur son déroulement. Mais pour vous faire patienter je vous livre l’article paru dans le journal « Badisches tagblatt ».

Lire cet article

 

A très bientôt                                                                                                 Jean-Pierre Bénaut

 

 
  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.