la folie des hommes

 

Commentaire :

En 1955-56, j’habitais aussi à Achern dans un petit pavillon de la cité Turenne, tout près de l’entrée de la caserne. Le mot Illenau m’était alors totalement inconnu. Les noms de Bernard et Monique Lagrange, Dominique Renault , Benoit Hurstel me rappellent de bien lointains souvenirs. Les trajets vers Baden en bus non chauffé et une ambiance scolaire souvent crispée au lycée me reviennent à la mémoire… ainsi que l’agréable école française d’Achern et la cité Saint-Exupéry où j’ai habité pendant deux ans.
A la recherche du temps perdu?
Michel Geoffroy

Relire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.